© LCGDP
© LCGDP
© LCGDP
© LCGDP
© LCGDP
2008 - 2014  |  Enseignement

  Maison Des Sciences Humaines, Campus Belval

Lieu
11, Porte des Sciences à Esch-sur-Alzette
MAÎTRE D'OUVRAGE
Le Fonds Belval
EN COLLABORATION AVEC
groupement d'études Tatiana Fabeck - mandataire, ABSCIS Architecten, B.E.S.T. Ingénieurs-Conseils s.a., Betic s.a., Boydens.
PROGRAMME
Construction de la Maison des Sciences Humaines constituée d’infrastructures universitaires, surfaces commerciales et professionnelles
Surface
26'000 m²
VOLUME
97'000 m³
Coûts
40 mo€
Participants au concours
Archibureau Pawlowski (L) Auer + Weber + Assoziierte (D) Jean-Marc IBOS & Myrto VITART (F) m3 architectes (L) p.arc Luxembourg : Schemel Wirtz Architectes (L) / Itten + Brechbühl (CH) Poponcini & Lootens architecten (B) Tatiana Fabeck Architecte (L) / ABSCIS ontwerpgroep (B) Teisen & Giesler (L) / Frank Nicklas architectes (L)

2008 - 1er prix sur 8 candidats, concours international portant sur la construction de la Maison des Sciences Humaines constituée d’infrastructures universitaires, logements, surfaces commerciales et professionnelles et parking public.

Descriptif

Le positionnement sur le boulevard Micheville, entre la maison des sciences de l’ingénierie, la maison du savoir et la Dexia, fait que la maison des sciences humaines opère comme un maillon dans un tissu organisé. Telle une plastique aux contours nets et géométriques, le bâtiment est une articulation entre la maison du savoir et le bâtiment Dexia en dégageant une sérénité, du calme et en se subordonnant aux bâtiments phares de la maison du savoir, des hauts fourneaux et de la Dexia. Pour participer à la définition de l’espace urbain du boulevard Micheville, le projet propose une tranche libre entre la maison des sciences humaines proprement dite et le boulevard. Cet espace est réservé aux commerces, logements et aux espaces professionnels. La vision urbaine proposée au futur investisseur est de construire 4 maisons tours qui définissent une tranche dans laquelle la vie prend place avec des espaces de logements très bien orientés, une identification forte et une singularité possible. L’implantation à redents définit un linéaire important de façade au niveau du rez-de-chaussée ce qui est primordial pour les commerces et crée en même temps des placettes pour l’installation de terrasses de café ou de restaurant. La maison des sciences prévue reprend les limites de propriété. Un soin particulier a été porté à une bonne organisation vu les contraintes d’extension et la construction de logements par des investisseurs autres que le maître d’ouvrage.

Projet à faible consommation d’énergie

News associée(s)